Surtout, ne lisez pas cet article

Nicolas 28 août 2011 11

Depuis quelques temps, vous constatez que vos titres n’accrochent plus, le taux de clics sur vos articles s’effondre. Vos titres sont fades, ils ressemblent un peu trop à tout ce que l’on peut lire sur le web, ils sont pourtant réfléchis pour améliorer votre référencement.

Du coup, pour tenter d’apporter une solution, vous avez tenté de faire des accroches en réfléchissant vos titres afin de susciter de l’intérêt. Vous avez écrit des trucs comme « Pourquoi vous perdez la moitié de votre chiffre d’affaire, si vous n’utilisez pas Aweber » (C’est un exemple bien sûr).

Voulez-vous mon avis sur ce genre de titre ? C’est nul ! :mrgreen:

Et vous dans tout ça ?

Vous êtes dans ce genre de titre ? Vous ou un autre, tout le monde peut écrire un titre comme ça, c’est facile, et surtout c’est déshumanisé ! On ne sent pas un blogueur derrière ce titre, on sent une optimisation, on sent le type qui veut attirer l’attention.

Certes, ce genre de titre a son intérêt dans certains cas, quand votre article donne une méthode notamment, vous pouvez utiliser le « Comment….« .

Un titre est un titre, il doit donner envie de lire votre article, comme pour un livre ou un film.

Quand j’écris mes titres, je suis mon instinct, ma sensibilité, mes mots. Je pense à un copain à qui je devrais annoncer quelque chose.

Bien sûr, je me suis planté, bien sûr certains titres sont « limites« , mais cela fait partie de moi, je suis un humain,  un blogueur. Je réussis parfois, je me plante parfois, et c’est comme dans la vie de tous les jours.

L’essentiel est de retenir ses erreurs et apprendre un peu plus chaque jour. Le principal est de retenir ses succès et d’apprendre à les reproduire.

Revenons sur l’exemple d’un titre de film « La planète des singes : Origines« , vous pensez que l’impact aurait été le même s’il avait été : « Comment les singes sont devenus les maîtres du monde » ou « Pourquoi les singes ont remplacé les hommes » ? Évidemment, non !

On peut reproduire cet exemple sur Star Wars « L’empire contre-attaque » ne s’est pas appelé « Comment Dark Vador annonce sa paternité à Luke » ou « Pourquoi Yoda est le meilleur Jedi ».

Un titre doit s’adresser à l’émotion, c’est ainsi qu’ils fonctionnent tous (films, livres, presse, etc…), pas à la raison. L’émotion mobilise, elle déclenche une réaction.

Le plus compliqué étant de déclencher la bonne réaction.

Et moi dans tout ça ?

J’envoie un mail à chaque fois que j’écris un article, en ne mettant que le titre, sans résumé, ni guirlandes qui clignotent. Le titre et un lien, c’est tout !

Pour répondre à Kate de Conseils en blogging dans son article la bande annonce qui a gâché le film qui s’inquiétait de ses stats, voici les miennes :

  • Taux d’ouvertures : 60,59 % (sur les 20 derniers mails)
  • Taux de clics dans le mail : 31,59 %
  • Nombre de désinscrits : 19 sur 124
  • Taux de rebond moyen du blog (le vrai, pas celui de Google) : 29 % sur un mois, avec 2,7 pages lues par visiteur (65,29 % de taux de rebond selon Google, je me marre ^^).

Non seulement mes mails quotidiens n’agacent personne, mais en plus ils sont lus et cliqués.

Ce qui est intéressant c’est de comparer mon article « Comment créer un produit gratuit en 3 étapes simples  » (63% d’ouvertures, 32% de clics) et « La rentrée des classes » (77,7 % d’ouvertures pour 44,7 % de clics) ou encore « Vous êtes vicieux, devenez vertueux » ( 69,4% d’ouvertures pour 31,6% de clics).

Notez que mes pires résultats viennent du mail « Pourquoi vous perdez du trafic en n’utilisant pas Gravatar » (45,2% d’ouvertures, 27,4% de clics) … coïncidence … ?

Comment faire un titre à la Nico :P

  1. Écoutez votre cœur, votre instinct
  2. Analysez les clics
  3. Jouez avec les émotions

En écoutant votre personnalité, vos titres vont immédiatement devenir uniques et vous allez vous trouver et imposer votre style.

Avec les statistiques, vous allez découvrir ce qui a bien marché et ce qui a été raté (encore une fois, n’ayez pas peur du « ratage »). Oubliez ou corrigez ce qui n’a pas plu à votre liste (vos fans), et poursuivez dans ce qui a plu.

Les émotions sont nombreuses et puissantes, l’envie, la peur, la jalousie, la curiosité, etc… Toutes peuvent être visées. Aujourd’hui, j’ai encore joué sur votre curiosité, j’ai voulu vous intriguer avec mon titre.

Succès ou ratage, dites le-moi !


11 Commentaires »

  1. Fabien 28 août 2011 à 12 h 33 min - Reply

    Comment calcules tu ton bounce rate si tu n’utilises pas GA ?

    • Nico@webmarketing blog 28 août 2011 à 12 h 45 min - Reply

      Salut Fabien,

      j’ai un compte chez GetCliky (statistiques en temps réel).

      L’avantage est qu’il calcul réellement le taux de rebond, pas comme Google qui considère comme nul le temps passé sur une page unique ;)

      http://getclicky.com/

      Nico

  2. Cedric 28 août 2011 à 12 h 49 min - Reply

    Je te rassures : pour moi, tes titres sont bien accrocheurs, y’a pas de problème de ce côté-là, mais tu sais, le problème si on lis pas toujours les articles d’un blog, même très intéressants c’est que :

    1/ on n’a déjà beaucoup de boulot avec son propre blog

    2/ on est submergé d’informations et d’articles en tous genres, souvent de qualité, mais on s’épuise à vouloir les lire tous…

    Et donc on laisse un peu tomber l’affaire parce qu’on est pas superman !

    Moi, je suis inscrit à des dizaines de newsletters de blogueurs, comme la tienne, t’imagines !

    Mais je fais quand l’effort de déposer un commentaire quand l’article m’inspire comme tu peux le voir.

  3. Catherine 28 août 2011 à 14 h 38 min - Reply

    Salut Nicolas !
    En plein dans le mille!
    Effectivement je n’ai pas résisté une seconde à mon envie de cliquer sur ton article, la curiosité n’est surement pas un si vilain défaut que çà puisque j’ai été ravie de lire ton article qui confirme ce que je pressentais.

    Je m’applique à bien choisir mes titres, à présent je me demanderais quel émotion suscite mon titre? curiosité, colère, peur…

    Merci pour ta générosité , j’apprends chaque jour un peu plus grâce à tes articles.
    Cath

  4. Ben 29 août 2011 à 8 h 20 min - Reply

    Je suis d’accord avec Cédric.
    Un titre peut être accrocheur et donner envie de lire un article mais s’il est perdu au milieu d’un flux d’actualités (Reader, Twitter…), comment faire pour qu’il parvienne malgré tout à se démarquer ?
    Après je pense que c’est aussi une question de notoriété. Quand les lecteurs ont déjà été conquis par 3 ou 4 articles d’un même blog, ils vont sûrement prêter moins d’attention aux titres des articles suivants. Il sauront que l’article ne les décevra pas…

  5. Thierry Valker 29 août 2011 à 10 h 14 min - Reply

    Salut Nico

    Le titre est la partie importante qui fera ou ne fera pas venir le visiteur. Il doit être choisi avec soin. Quelques astuces de copywriting renforceront également ce titre.

    @Cedric
    @Ben

    Justement, même perdu au beau milieu d’un flux d’actualités, si votre titre interpelle les internautes, c’est chez vous qu’ils viendrons en premier.

    Le cerveau est très sélectif et c’est la phrase qui interpelle le plus qui gagne. ;)

  6. Ling-en Hsia@Web Marketing Décortiqué 30 août 2011 à 11 h 23 min - Reply

    Salut Nico,

    merci de faire partager ton retour d’expérience. En effet, moi je veux pas envoyer d’emails à chaque publication d’articles car personellement je n’aime pas ça.
    Ton travail montre encore une fois qu’il ne faut pas faire d’hypothèses à partir de son propre feeling mais il faut TESTER

    :)

  7. Michael LUDOP 1 septembre 2011 à 22 h 36 min - Reply

    Salut, en lisant ton article j’ai réalisé que j’avais oublié de tenir compte des émotions dans la rédaction de mes titres. Tes taux d’ouvertures et de clics sont très révélateurs.

  8. Thomas@mauvaise haleine 11 septembre 2011 à 21 h 55 min - Reply

    Je suis bien d’accord avec toi. Il faut choisir un titre pour ses lecteurs et non les moteurs de recherche. Après ce qui est possible de faire est de définir un title différent que le titre de la page. Ainsi le titre conçu pour les moteurs de recherche sera davantage tourné SEO.