La publicité sur Facebook ne convertit pas

Nicolas 12 juin 2012 11
La publicité sur Facebook ne convertit pas

Facebook ne fait pas vendre. C’est ce qui ressort d’un sondage Reuters paru le 05 juin indiquant que quatre utilisateurs sur cinq n’ont jamais acheté un produit ou payé pour un service après avoir vu ou lu une publicité sur le réseau social.

Paradoxalement, c’est de la publicité que Facebook tire 85% de ses revenus. La publicité profite donc, mais pas à tout le monde.

Ce sondage a été réalisé entre le 31 mai et le 04 juin auprès d’un panel de 1.032 internautes américains. Ce résultat ne tombe pas forcément au bon moment pour Facebook qui a connu une entrée en bourse franchement mitigée (pour ne pas dire ratée), malgré un très beau coup marketing.

900 millions d’utilisateurs pour Facebook

Et pourtant … la publicité ne semble pas accrocher. General Motors, premier constructeur automobile mondial, a annoncé il y a quelques semaines qu’il ne paierait plus pour faire de la publicité sur Facebook.

Dans le même temps, Nutella a annoncé une hausse de 15% de ses ventes depuis son entrée sur le réseau social.

Alors, comment faut-il comprendre ces résultats ?

Facebook, c’est fun, mais la pub n’a pas compris !

Il faut bien comprendre que pour beaucoup, se connecter à Facebook est un passe-temps, un plaisir d’après le travail, une petite bulle d’air ! Et on ne s’adresse pas à ceux qui veulent se détendre comme à d’autres.

C’est probablement ce que les annonceurs actuels n’ont pas bien saisi. On ne fait pas de la publicité sur internet (et a fortiori sur Facebook) comme on peux la faire à la télévision. Le média est différent, le « temps de cerveau disponible » (Mr Mougeotte, si tu me lis ^^) n’est pas le même !

Un même spot pour une voiture n’aura pas du tout le même impact s’il est diffusé sur TF1 à 20h40 que s’il est affiché pendant quatre semaines sur un site, toujours au même endroit généralement.

Devant la télévision, nous sommes passifs, mous, en attente de recevoir le programme que nous avons choisi ou bien que nous subissons (en zappant).

Sur internet, nous sommes actifs, acteurs, maîtres de nos choix et de nos actions. Nous avons l’habitude de l’interactivité et notre cerveau est moins réceptif à ce qui demande de l’inaction. Il fait le tri de la « bonne » information et de la « mauvaise ». Si on clic, c’est par choix réel, l’impact est donc différent !

L’ennui, le manque d’utilité et la vie privée

Voilà ce qui donne un sérieux coup derrière la nuque du géant Facebook en ce moment. Toujours selon ce sondage, 34% des utilisateurs passent moins de temps sur le site qu’il y a six mois. La raison est évoquée plus haut : on s’y ennui, on y voit moins d’intérêt et on s’inquiète pour la protection de sa vie privée.

Trois raisons qui mettent ainsi notre cerveau encore plus en alerte sur une nécessaire protection face à de la publicité. On vient sur Facebook pour s’y amuser, pas pour y voir vanter les mérites de la dernière Peugeot. (j’aurais pu dire Renault ou Mercedes, soyons bien d’accord :P )

La publicité sur internet n’en est qu’à ses débuts, elle apprend doucement et en attendant, on continue à voir sur le net ce que l’on voit déjà à la télévision … dommage !


11 Commentaires »

  1. Guillaume 10 juillet 2012 à 20 h 13 min - Reply

    Je travaille pour une petite boite ou au départ ma mission c’etait de m’occuper des réseaux sociaux et plus precisement sur facebook alors que maintenant ma mission elle est plus orientée sur du SEO et du contact avec les blogueurs. En bref on a essayé quasiment la plupart des leviers existants sur Facebook et il est très difficile d’être rentable. Alors bon c’est bien pour une grosse boite qui a une image mais alors les autres, ça ne sert strictement à rien à mon sens..

  2. Blaire 25 juillet 2012 à 15 h 36 min - Reply

    Effectivement sur Facebook, on recherche d’autres méthodes que le Display…Pas très étonnant que la publicité ne convainc pas.
    Ayant révolutionner le monde du marketing, on recherche plutôt l’interaction immédiate avec les intéressés, les opinions, les souhaits… Facebook est une chance pour l’entreprise comme pour le consommateur car leurs échanges sont enfin facilités.
    Faire de la pub ok, mais pas n’importe comment..

  3. ranktrader 6 août 2012 à 23 h 10 min - Reply

    Pour rajouter un peu d’information sur facebook, l’info va plus loin, en fait le fameux site communautaire utiliserait des robots pour générer des clics. Ce qui expliquerai que 4 clics sur 5 seraient des ‘fakes’ . Cela revient a faire payer un clic utilisateur 5 fois plus chère…

    Je travaille pour un site qui valorise les sites internet de qualité, un nouveau concept, n’hésitez pas a nous rendre visite et demander une invitation.
    Nous proposons une solution novatrice pour valoriser les sites internet… a bientôt

  4. Naomie@maigrir 28 août 2012 à 12 h 51 min - Reply

    Ca c’est intéressant. je n’utilise pas beaucoup ce réseau, je n’ai donc jamais fait attention aux pubs. C’est vraiment un coup dur en effet. Après je pense que ce réseau perdra en importance au fur et à mesure que les utilisateurs se rendront compte de toutes les dérives qu’il peut engendrer.

  5. carton emballage 28 septembre 2012 à 21 h 39 min - Reply

    la publicité sur facebook peut donner des résultats intéressants, nutella est un bon exemple.
    il faut avoir une cible et voir si elle est présente sur facebook

  6. sushi 5 octobre 2012 à 18 h 35 min - Reply

    facebook doit revoir sa politique, il n’attire plus comme avant, même s’il a fêté il y a quelques jours son milliardième de profil

  7. storiste lyon 25 octobre 2012 à 18 h 13 min - Reply

    Non je pense que ça converti juste un peu, mais pas comme les gens le pense. Beaucoup de personnes aiment une page sans pour autant acheter le produit. Donc faut revoir les chose et l’impact de facebook.

  8. aspirateur robot 6 décembre 2012 à 10 h 08 min - Reply

    900 millions d’utilisateurs pour Facebook

    merci pour l’informatin

  9. Téléalarme 27 décembre 2012 à 16 h 15 min - Reply

    Ce n’est pas vraiment une surprise ! j’avais déjà fait quelques tests d’annonces sur facebook et le taux de clic était non seulement bas, mais le trafic n’était pas de qualité avec des visites de quelques seconde.

    Je précise qu’à titre de comparaison le trafic généré par Google Adwords était bien plus intéressant avec des visites de plusieurs minutes.

    Mais les usages de Google et de Facebook sont tellement différents que ce n’est pas une surprise. On utilise google pour chercher quelquechose et l’on nous propose des « alternatives » commerciales. Alors que facebook nous impose des publicités rarement contextualisée. Bref pas de quoi donner envie de cliquer…

  10. pascal 28 janvier 2013 à 18 h 59 min - Reply

    Bonjour,
    je me posais justement la question de l’efficacité des réseaux sociaux sur l’entrepreneuriat. Avez-vous des précisions sur twitter?
    En ce qui me concerne grâce à twitter le nombre de visites augmente un peu mais de la à penser que ces visites seront converties il y a un fossé!
    Merci pour ce bel article qui met enfin les points sur les i.
    Pascal

  11. Sébastien 9 mai 2013 à 20 h 53 min - Reply

    Bonjour,
    La publicité sur Facebook s’adresse à des annonceurs dans le domaine des loisirs. Pour acheter une voiture cela me semble pas pertinent du tout d’être représenter sur ce réseau.