Comment monter ses Mailings Lists

Nicolas 24 juillet 2011 18

Vous avez forcément tous lu ou entendu que l’argent est dans la liste ! Tout le monde nous dit ça ! Vous avez forcément tous lu ou entendu qu’il fallait absolument investir dans Aweber et que sans un bon auto-répondeur, vous ne pourriez rien faire !

Le problème, c’est que bien souvent, les bons conseils s’arrêtent là et qu’ensuite, il faut se démerder tout seul pour mettre en place sa mailing List. Ou pire, il faut acheter une formation à X €uros pour savoir comment s’en sortir.

Si on réfléchit Marketing classique, c’est bien monté, on vous dévoile un peu de technique, et ensuite, hop, Squeeze Page : Il faut payer ! Donc, on va vous dire qu’il existe un bon moyen pour faire de l’argent, mais on va vous demander de l’argent pour le connaître … Absurde, si on doit réfléchir BéBé Marketing.

Je vais me faire des ennemis, mais je vais vous donner dans le détail, les informations nécessaires pour monter une bonne mailing List et pour ensuite, l’exploiter correctement.

allo houstonAllo Houston ? On a un Problème !

Vous pensez qu’une mailing List est un long listing d’adresses mails à qui on va envoyer des messages pour acheter notre produit ou notre affiliation ? C’est une erreur ! Ne faîtes pas la même erreur que moi ^^

Peut-être êtes-vous déjà inscrit à mon blog. Peut-être avez-vous échanger votre adresse mail contre mon livret gratuit sur le Trafic Google. Vous avez peut-être envie de le faire. Votre adresse mail va venir gonfler mon propre listing, mais je ne m’en sers pas ! Ou alors, de manière sporadique, de temps en temps, histoire de montrer que j’existe encore ! Encore, une grosse erreur de ma part …

Quel est à votre avis mon problème ? Je ne sais pas comment utiliser ma mailing list ? Je n’ose pas envoyer des mails à ce listing ? J’attends d’avoir plus de 500 abonnés pour commencer à l’exploiter ? (J’ai 53 inscrits à cette heure …). Rien de tout cela …

Mon problème, c’est que mon produit est complètement à côté de la plaque ! Il n’est pas du tout dans la thématique de mon blog ! Attention, entendons-nous bien, il reste ma première fierté et il a une certaine qualité selon beaucoup de gens ! C’est un bon produit ! Mais, il est juste à 10.000 Kilomètres de mon sujet ! Je n’ai pas un blog sur le trafic !

Avant de commencer à investir dans Aweber, il y a une démarche à travailler : il faut savoir qui va nous donner son mail et pourquoi ! Une Mailing List doit répondre à un problème spécifique. Et si abordez ensuite un second problème, vous irez monter une seconde mailing List et ainsi de suite … Chaque mailing List doit avoir un sujet unique, spécifique. Et, on aura autant de mailing list que nécessaire ! L’idée est qu’ensuite, on va chercher à recouper ses listes les unes aux autres.

Il ne faut pas hésitez à multiplier le nombre de listes et vous allez travailler chaque liste de manière profonde afin de gagner une seule chose : la confiance de vos abonnés ! Ne réfléchissez pas en terme de trafic, ne cherchez pas à les allécher pour simplement les faire revenir sur votre blog. Ne cherchez pas à leur vendre quoique ce soit dans vos mails ! C’est parce que vous avez envoyez de bons mails, qu’ils vont acheter votre produit !

carte postaleEt sur le vieux buffet sous la poussière grise, Il reste une carte postale

Votre seul objectif est de gagner la confiance et de créer un lien fort entre vous et vos abonnés ! C’est votre arme la plus puissance : la confiance ! Vous devez préparer vos listes avec ce seul objectif, créer un rapport. Vous allez chercher à augmenter votre réputation, votre notoriété.

C’est exactement comme la carte postale de nos vacances. Envoyer une carte postale est un signe qui dit : « Je suis en train de glander au camping, loin de toi, mais je ne t’oublie pas ! Je pense à toi ! » Et vous, vous allez répéter cette démarche. Vous allez envoyer des cartes postales de manières organisées afin de bien montrer à vos abonnés que vous ne les oubliez pas ! Sauf, que c’est souvent moche et nulle une carte postale ! Vous, vous allez faire de chouettes cartes postales ^^!

Comme on écrit une carte postale à une seule personne, on va donc écrire notre mail en se disant que l’on l’écrit à une seule personne. Le premier réflexe a perdre est donc d’utiliser le vouvoiement dans vos mails ! Vous parlez à 1 abonné, vous allez le tutoyer ! Considérez que vous écrivez votre mail comme si vous écriviez à votre grand-mère. Il est fondamental de bien avoir ça en tête ! Vous écrivez à votre grand-mère !

La plus grande erreur est de dire Vous dans vos mails et une autre consiste à parler de Newsletter. Le pire étant donc de commencer son mail comme ça : « Bonjour à tous, voici ma dernière newsletter sur la soupe aux oignons … » ! Vous voyez bien que votre grand-mère ne va pas comprendre pourquoi vous lui parlez comme ça. Préférez plutôt : « Salut Mamie, je ne t’ai pas dit la dernière fois, mais j’ai mangé une soupe à l’oignon formidable … » Là, votre grand-mère va être contente de recevoir de vos nouvelles. Vous devez écrire pour une personne, comme si vous écriviez à un ami.

identifier le besoinIdentifiez le besoin

Avant de penser Mailing List, il faut un besoin. Vous allez chercher à savoir ce que votre marché à besoin, à envie, ce qu’il le passionne ou l’inquiète. Il faut donc commencer à faire une veille, sur Twitter par exemple, et de collecter les sujets qui sont le plus re-Tweetés dans un domaine précis. Vous pouvez aussi allez aller lire les autres blogs autour de vous et voir dans les commentaires ceux qui soulèvent des problèmes. Regardez aussi quels sont les sujets qui reçoivent le plus de commentaires, etc … Les forums sont assurément la meilleure source. Beaucoup de sujets sont ouverts sur des problèmes précis, il ne vous reste plus qu’à compter ceux qui tournent autour de la même thématique et d’en ressortir le plus gros malaise.

Maintenant que vous avez donc le besoin, vous allez en chercher la solution et la proposer avec un Guide Gratuit que vous allez offrir en échange des adresses mails. J’aurais très bien pû, au lieu d’en faire un article, proposer un Guide sur la manière de monter ses mailing lists, car je sais que beaucoup de monde se demandent comment faire. J’aurais donc collecter les adresses mails et ensuite pu m’en servir. (C’est hors de propos par-rapport à ma stratégie personnelle, puisque j’ai décidé de faire des formations gratuites en lignes et sans échange !)

Cela veut donc dire qu’avant de penser Mailing List, vous devez penser Besoin, puis Solution. C’est à ce moment là qu’Aweber (ou un autre auto-répondeur d’ailleurs, mais je ne connais que lui) va intervenir. Vous allez proposer en échange de votre solution, de recevoir l’adresse mail de votre visiteur.

sequence mailComment construire de bonnes séquences d’envoi ?

Si vous pensez devoir envoyer, manuellement, vos mails à vos listes, vous allez y passer la journée et c’est complètement idiot ! Aweber propose un système d’automatisation, il serait débile (vu le prix de la bête ^^) de s’en passer ! Vous allez écrire une bonne fois pour toute une série de mails, qui sera ensuite envoyée à fréquence définie à vos abonnés. Vous n’aurez plus à vous en soucier.

Le but est que quelque soit le moment où quelqu’un s’inscrit à votre liste, il va suivre le même chemin que tous les autres. Et, c’est ce chemin que vous allez devoir construire. Et, c’est ce chemin qui va mener à votre produit payant.

Il n’y a pas de règles absolue pour déterminer une bonne fréquence d’envoi. Cela peut être tous les jours, un mail tous les deux jours ou un par semaine. Ceci dit, il existe des séries naturelles qui peuvent vous aider. Et, il existe des structures de mailing, notamment dans l’affiliation, qui permettent de tenir de bonnes fréquences. Ce que je vais vous proposer est un mélange des deux, qui vous permettra de rester connecté régulièrement avec votre abonné et ne pas trop le spammer (au risque qu’il se désinscrive).

Il existe la loi de Fibonacci qui consiste à ajouter la somme au dernier chiffre de l’addition ! (facile, non ? ^^). Pour être plus clair, vous avez une addition : 1+1=2, avec Fibonacci, vous ferrez donc : 1+2=3, puis 2+3=5, puis 3+5=8, puis 5+8=13, 8+13=21, 13+21=34, etc … C’est une loi de la nature, présente partout et qui donne un rythme d’envoi fréquent au début, puis de plus en plus espacé. Cela vous permet d’établir rapidement un lien avec votre abonné, puis de vous rappelez à lui, de manière naturelle.

En affiliation, le rythme est plus soutenu. On envoi avec des fréquences bien plus courte. 1 message par jour, puis 1 tous les 2 ou 3 jours, jamais plus. On dit que l’on va stresser sa liste. La prendre à la gorge pour l’amener à acheter notre produit car on lui aura prouvé, tous les jours, qu’elle en a besoin. Cette méthode est très efficace sur une courte durée, un mois en général. Vous ne ferrez pas ça !

En Musicologie, on étudie les bases rythmiques et leur fonctionnement. On sait que la musique est une suite de temps forts et de temps faibles et qu’il y a un temps forts tous les 2 ou 3 temps. En emailing, on peut très bien appliquer cette théorie en considérant un temps fort comme un envoi important et un temps faible comme un envoi moindre.

Donc, en cherchant à compiler ces trois méthodes, je suis arrivé sur ce rythme : J+0, J+1, J+2, J+3, J+5, J+8, J+10, J+13, J+21, J+28, J+34, J+62 et enfin J+96.

Cela vous fait donc 13 emails à écrire pour votre liste. C’est vraiment le premier mois le plus important. On sait qu’il faut généralement entre 7 et 8 messages pour que votre abonnés vous fasse confiance et soit près à devenir un client. Donc, normalement, à J+21, vous devriez avoir pu faire de lui un acheteur de votre produit. Les autres mails serviront à lui proposer une autre liste, à répondre à un autre besoin, à lui vendre un autre produit, une autre liste.

je bronzeChère Mamie, il fait beau le jour et je bronze au soleil !

Avoir un rythme pour ses mails est une très bonne chose (si si, je vous assure ! ^^), mais cela ne fait pas tout ! Il faut savoir quoi écrire. Vous ne devez absolument pas vouloir à vendre avec vos mails, vous allez casser la confiance que votre abonné vous accorde et vous risquez de le perdre. Vous allez devoir dans vos mails, instaurer un climat de confiance. Il doit savoir quand il voit votre mail arriver que vous allez lui apporter des informations importantes. Il doit avoir envie de lire votre mail, car vous l’avez habitué à lire de la qualité.

Vous allez donc lui proposer des conseils, des critiques, des informations utiles, des astuces qui vont lui permettre d’avancer. Et vous allez utiliser les temps forts et les temps faibles pour cela. Par exemple, J+1, J+2 et J+3 seront des temps forts. Vous allez donner des conseils de très haute qualité, vous allez envoyer des bombes qui vont le stotcher sur son siège. J+5 sera plus léger (comme une astuce sympa). J+8 à nouveau un temps fort. J+13 un temps faible. Et pour J+21, vous bouleversez les idées reçues, vous balancer une bombe atomique qui l’amènera directement vers votre produit. Etc, J+28, un temps faible, J+34 aussi et J+62 et J+96 seront deux temps forts. Un temps fort peux s’accompagner d’un cadeau pour assoir votre autorité.

L’idée est que vous allez écrire pour répondre à son besoin. Vous n’allez lui parler que de ça et vous allez lui apporter des solutions à son problème. Bien sûr, votre produit sera la solution ultime et vous allez donc distiller les informations importantes au compte goutte afin de renforcer son besoin.

On récapitule ? OK !

  • J+0 : (Le jour de l’inscription) Bienvenue et merci
  • J+1 : Conseil Fondamental
  • J+2 : Conseil Fondamental
  • J+3 : Cadeau (une vidéo par exemple ou un livret PDF)
  • J+5 :  Astuce utile
  • J+8 : Conseil Fondamental
  • J+13 : Logiciel a découvrir
  • J+21 : (La cassure) vous présentez votre solution ultime (votre produit) NE PAS LE VENDRE !!
  • J+28 : Présentation d’un autre problème lié
  • J+34 : Conseil fondamental de cet autre problème
  • J+62 : Relance de l’autre problème
  • J+96 : Relance de l’autre problème

Si vous devez réfléchir votre copywriting, c’est maintenant. Votre titre doit être bandant, vos mots seront choisis avec une finesse extrême afin que chacun puisses raisonner dans le problème de votre abonné. Vous devez vous placer comme un grand frère qui va lui apporter son expérience. Mais ça, c’est la base du BéBé Marketing, elle trouve son importance dans vos mails. Connaître le besoin, apporter des réponses à ce besoin en les expliquant comme un père apprend à son fils.

Une autre chose importante est de toujours assumer vos mails. Votre abonné a bien voulu vous donner son adresse mail, ce n’est pas pour le pourrir ensuite. Vous devez bien avoir conscience que vous l’interrompez quand votre mail arrive, il faisait autre chose. On doit donc lui écrire en gardant bien ça en tête. Votre mail doit être amical et jamais trop professionnel ou trop « marketing ».

Écrivez comme à un ami et vous gagnerez sa confiance.

Pour venir sur le produit que je propose actuellement en Gratuit et qui ne correspond pas du tout à ma thématique, je le garde pour ele moment. Dès que j’aurais fini mes formations vidéos gratuites, j’utiliserais ce produit pour séquencer ma mailling list. Je vous tiendrais au courant. ;)

 


18 Commentaires »

  1. Xavier@Market Samurai 24 juillet 2011 à 22 h 51 min - Reply

    Merci pour cette belle présentation. Il est effectivement essentiel de se demander que faire de sa liste avant de commencer à la collecter. A n’en pas douter je re-passerais consulter cet article quand j’aurais moi-même fait le point sur ce que je veux exactement faire de mon site.

    Xavier

    • Nico 24 juillet 2011 à 22 h 55 min - Reply

      Bonsoir Xavier,

      oui, il est inutile de chercher à bâtir sa liste si on n’a rien (ou pas grand chose) à lui annoncer !

      Une liste n’est pas là pour vendre absolument, elle doit servir à construire sa communauté !

      Tiens moi au courant de tes projets ou vas sur le forum, si tu veux nous exposer tout ça ;)

      Nico

  2. Olivier@coaching d'entreprise 24 juillet 2011 à 22 h 57 min - Reply

    Ah , tu as dégainé plus vite que moi !
    J’allais expliquer justement la loi de Fibonacci pour les mels !

    • Nico 24 juillet 2011 à 23 h 00 min - Reply

      Salut olivier,

      bah, tu peux toujours, je ne suis pas rentré trop dans le détail non plus ;)

      Tu sais ce qu’on dit : « Tant que je serais dans le métier, petit, tu ne seras jamais le Numéro 1″

      ^^

      Nico

  3. kategriss@blogging 24 juillet 2011 à 23 h 54 min - Reply

    Ah je rebondis sur deux choses : 
    1. Penses-tu (oh grand disciple de notre Dieu à tous Jean… ahem) qu’il est pertinent de scinder/qualifier sa liste en proposer un formulaire du type ci-dessous ?
    - Pseudo/prénom
    - Email
    - Bouton radio Question 1 – Bouton radio Question 2
    Chacun de ces deux boutons permettraient d’envoyer l’abonné sur une liste différente (qui à terme déboucherait sur un produit différent).

    2. « Dès que j’aurais fini mes formations vidéos gratuites, j’utiliserais ce produit pour séquencer ma mailling list. »
    Y’a moyen d’avoir plus de détails ? Ça rejoint d’ailleurs un peu ma 1re question.

    Hihi : je suis en 2e position, 1re page sur « conseils blogging » sur Google.

    • Nico 25 juillet 2011 à 11 h 50 min - Reply

      Salut Kate,

      je ne pense pas qu’il soit bon de laisser un choix. Plus ton appel à l’action est ciblée, précise, plus tu taperas juste. Laisser le choix, c’est donner la possibilité de réfléchir et ça, ça doit se travailler avant l’inscription ;)

      Pour mon produit, je vais mettre mes formations vidéos gratuites sous inscriptions. Il faudra s’inscrire donc pour les recevoir. Je ferais juste une vidéo de présentation pour ma squeeze page ;)

      Nico

      Ps : Je suis formé par Jean, mais j’espère ne pas le copier ;)

  4. yokitap@creation site internet 25 juillet 2011 à 9 h 24 min - Reply

    La loi de Fibonacci, super astuce pour séquencer ses mail !
    Merci ;-)

  5. Thierry Valker | business-marketing-internet 25 juillet 2011 à 14 h 03 min - Reply

    Bonjour Nico

    Le vouvoiement peut être à double tranchant et gêner certaines personnes. Je dirai qu’il est préférable se sonder sa liste avant de l’utiliser.

    Pourquoi ne pas utiliser ta liste pour leur envoyer un simple message du type: « un nouvel article a été posté sur mon blog. Venez le consulter. »
    C’est un moyen simple de faire revenir les visiteurs, et si les infos pertinentes sont là, cela ne les dérangera pas de recevoir un nouveau message tout les 2 jours.

    Cordialement

  6. Cedric 26 juillet 2011 à 14 h 09 min - Reply

    Salut amigo !

    Content d’avoir découvert ton blog. Moi aussi, j’ai lancé un blog il y’a 15 jours pour donner des conseils afin d’apprendre à bloguer et pouvoir vivre, à terme de sa passion…
    Pour l’instant, c’est pas encore transcendant, j’ai eu quelques commentaires mais sans plus…

    Je n’ai pas encore d’inscrits à ma newsletter, à mon grand regret…j’espère que ça va venir. Donc, pour l’instant, je cherche surtout à consolider mon trafic et tes conseils me seront vraiment utiles…

    Par contre, avis aux lecteurs intéressés : je suis ouvert aux billets invités et j’aimerais vraiment que d’autres blogueurs m’aident à en faire un vrai blog collaboratif…je pense que se sera un vrai plus !

  7. Alexis@longue traine 13 août 2011 à 12 h 44 min - Reply

    Hello Nico,

    Dans ton article tu ne parles que de la liste 1, c’est à dire la liste de sensibilisation/prospect, en vue de présenter plus tard son produit.

    Du coup… il manque une petite chose sur la liste 2, celle ou le prospect/membre rentrera APRES avoir acheté le produit.

    Une erreur que je faisais au début, est qu’une fois qu’il devenait mon client… je le laissais de côté, comme si :

    « c’est bon c’est fait ». Alors qu’en fait, c’est la partie la plus importante, ou en tout cas, très importante, car votre prospect à fait un énorme pas : Il vous a fait confiance en vous achetant votre produit.

    Il faut donc continuer sur la lancer, et le suivre. J’entends par là, continuer de créer la relation, par envoie d’info supplémentaires, de trucs et astuces pour l’aider.

    Et dernière petite chose pour cette liste client. Il est bon de pré programmé un email de demande de témoignage environ 40 jours après.

    De cette manière, vous obtiendrez des témoignages que vous utiliser sur votre page de vente (après accord de vos clients bien sûr).

    Alexis

  8. Emmanuel@Blog Emmanuel 30 août 2011 à 9 h 56 min - Reply

    Sacré Fibonacci, on le retrouve partout ce petit génie !

    Très bonne idée de lui appliquer une séquence d’emailing !

  9. Herve 1 septembre 2011 à 15 h 00 min - Reply

    Pour suivre également les formation de Jean, je ne dirais pas que tu es copieur mais tout de même la thématiques, fibo et tout restent relativement proche, lui même s’inspirant de ce qui est écrit du côté des USA (suis Amazon addict…) mais c’e sont de bonne compiles et résumés pas de doute.

    « Comment faire de l’argent » fonctionnait déjà à l’époque des cartes postales (réparer sa machine à laver moins), c’est un sujet qui touche mais je suis curieux de savoir combien vont réellement tirer leur épingle du jeux et surtout pour combien de temps car une carrière est autrement plus longue qu’une suite Fibo ou 2, dixit le commentaire pertinent d’Alexis (formé par Jean?), sur un marché autrement plus petit que le USA/anglophone.

    Sinon bravo pour ton blog très agréable à lire et à suivre donc …

  10. Alexis 1 septembre 2011 à 15 h 43 min - Reply

    Hello Hervé,

    Eh non, je ne suis pas formé par Jean =)

    Par contre je viens d’acquérir ses vidéos la semaine dernière et je suis impatient d’en découvrir le contenu :)

    Bien amicalement,
    Alexis

  11. affiliation 11 février 2013 à 16 h 40 min - Reply

    Très bon article, bien résumé !
    “Le principe de l’emailing à la performance est d’envoyer un maximum d’emails pour générer des contacts, l’annonceur ne payant que pour les leads réels.”
    plateforme d’affiliation